Webinaires : Echanges sur les grands enjeux portuaires les 17,18,19 novembre 2020  En savoir plus

Edition 2014 des Assises "Port du futur"

Rétrospective

contenaires empilés à quai - Pixabay

La quatrième édition des Assises Port du futur s’est déroulée les 9 et 10 septembre 2014 dans les locaux de l’UIC-P à Paris.

Cette édition a donné lieu encore a de nombreux échanges. L’un des grands thèmes de l’édition a été le Port stratège. Analysé sous l’angle européen puis français, l’occasion fut donnée d’évoquer les défis et stratégies mises en œuvre par les Grands ports maritimes notamment. Le second temps de ces Assises a porté sur le Port entrepreneur avec une table ronde dédiée à la question des sédiments de dragage mais aussi sur le développement des services portuaires.

Intervenants en table ronde

Les principaux intervenants

Cette quatrième édition aura permis de faire intervenir une grande variété d’acteurs impliqués de près ou de loin dans le secteur portuaire :

Cerema, Grand Port Maritime de Marseille, Port d’Oslo, Port de Venise, I-trans, Novalog, Isemar, PNA, IFSTTAR, RC2C, Commission européenne - DG Move, Egis, HAROPA, Ministère des Finances.

Retour sur des expériences de gestion

Avec 500 000 tonnes de matière sèche extraite par an, les opérations de dragage à Anvers (Belgique), port d’estuaire, sont permanentes. Pendant de nombreuses années, les matériaux inertes ont été clapés en mer, les autres étaient stockés à terre. Cela a rapidement posé un problème d’espace.

À cause de cette contrainte foncière et du fait des évolutions de la législation, le port et la région ont mis en place avec la société Envisan – Jan de Nul le projet AMORAS qui est en exploitation depuis 2011.

Il s’agit d’une installation composée de cellules sous-marines pour le préstockage et d’unités de traitement à proximité pour le désablage. Après cette étape, les sédiments sont dirigés vers un bassin de décantation puis déshydratés par filtres-presse avant d’être stockés.

Le port dispose actuellement de l’espace disponible pour stocker 30 ans de sédiments ainsi traités mais des réflexions sont en cours pour les valoriser.

 

L’exemple du grand Port Maritime de Dunkerque

Le Grand Port Maritime de Dunkerque a lancé un certain nombre d’expérimentations sur la valorisation. Une station d’assèchement qui rend les sédiments pelletables en une dizaine de mois a été mise en place.

Un des projets consiste à valoriser des sédiments préalablement traités dans une station d’assèchement pour la construction d’éco-modelés paysagers végétalisés", pour de la structure de chaussée (en partenariat avec la société Colas) et pour la fabrication de blocs brise-lame.

Ces exemples de valorisation ne sont toutefois pour l’instant que des prototypes et pas encore des filières.

Capitalisation

La recherche de nouvelles solutions de gestion des sédiments dragués a conduit à un nombre important de travaux de R&D dans les années 2000. Un effort de capitalisation devait donc être mené.

Le Conseil Général du Var et L’INSA de Lyon ont donc lancé le projet Cap Sédiments12 qui a pour but, par la publication de guides techniques et par des actions de communication, de mutualiser, vulgariser et mettre à disposition des gestionnaires portuaires les résultats de projets de recherche relatifs au dragage.

Dans le même esprit, le projet Sédimatériaux13 s’est lancé dans la production de guides méthodologiques relatifs à la valorisation des sédiments de dragage en techniques routière, aménagement paysager et dans le béton.

Conclusion de la table ronde

En France, les volumes de sédiments dragués pour l’entretien des infrastructures portuaires restent stables. Les connaissances s’améliorent et devraient permettre aux gestionnaires portuaires de disposer de plusieurs modes de gestion des sédiments dragués.

La part de volumes traités à terre devrait croître, et ce d’autant plus que le développement de filières de traitement et de valorisation sera encouragé.

Pour autant, l’immersion devrait encore demeurer la solution principale tant le coût environnemental et économique du traitement à terre reste élevé.

Pour en savoir plus

Téléchargez "l’essentiel des Assises du Port du futur 2014" en cliquant sur l'image.

Cet ouvrage vous permettra d'aller à l'essentiel de ce qu'il faut retenir sur les sujets traités lors de cette quatrième édition.